Les PIEDS-NOIRS
ces PARIAS de la REPUBLIQUE 
TL
BB
Les Pieds-Noirs,
ces Parias de la République

par Guy PUJANTE

TL
BB
Les Pieds-Noirs,
ces Parias de la République

par Guy PUJANTE

TL
BB
19 Mars 1962
8 Officiers désertent
----
Capitaine Jean PAOLI (Cdo TREPEL)
Capitaine PIQUET
Lieutenant CUCHERA
Lieutenant DUMOULIN
Capitaine LAGNEAU
Capitaine VINCENT
Lieutenant PLANCHOT
Lieutenant SALLIER

TL
BB
ORAN le 4 Mai 1962
Interrogatoire de CHOUAIL-CHIBA Kaday
par le Gendarme DE VARGAS
----
J'ai appréhendé une dizaine d'européens
que j'ai conduit au centre d'interrogatoire
du Petit Lac. Ils ont été torturés
par mon chef Nourredine puis conduits
aux "abattoirs" où ils ont été étranglés
ou égorgés et jetés dans la Sebkra ...

TL
BB
"Les "abattoirs" sont gérés par 6 hommes.
Le 27 avril 1962 j'ai arrété une dizaine
d'Européens qui étaient dans 2 voitures.
Rien que des hommes. Nous étions 5 "policiers"
et la foule comprenait 50 personnes ..."

TL
BB
"La simca avec 5 européens est arrivée ...
Ses 5 occupants ont été molestés par la foule.
Une autre voiture est arrivée de marque Versailles.
Ses 5 occupants ont été aussi molestés.

Les 2 voitures ont été conduites au Petit Lac.
Kaddouri Mohamed était là avec son équipe.
Nous avons fait sortir les 10 Européens
des voitures. Ils étaient presque morts.
Ils sont restés enfermés une dizaine de jours
puis la foule les a lynchés. Ils ont été
jetés au Petit Lac"




TL
BB
"J'ai vu 4 Européens égorgés par Lahouari.
Belhacène en a égorgé 20 environ.
Attou a torturé à l'électricté
une musulmane enceinte ..."

TL
BB
Récit de Françoise ANTON :
"Notre voiture a été bloquée sur l'Avenue
Sidi Chami. Mon mari a été emmené.
Un GMC militaire est arrivé. Il a marqué
un temps d'arrêt. Je criais au secours.
Il est reparti. J'ai vu mon mari à terre et
des arabes qui s'acharnait sur lui ...
Je n'ai plus revu mon mari"

TL
BB
Récit de Françoise ANTON :
"Vers midi un Métropolitain de 25 ans environ
(René BITSCH) est venu prendre son repas
avec mes géoliers. J'ai vu aussi un autre Européen
(le Dr NOUVION) qui s'occupait des malades.
J'ai plus revu mon mari."

TL
BB
Ces faits ont été transmis
par la Gendarmerie à :

- Préfet de Police d'ORAN
- la Commission Mixte du Cessez le Feu
- L'Etat Majot Mixte



Powered by Gallery v1 RSS