Lettre de prison
à Jeannine DELOGE  

"... pourchassé, vivant comme ceux que j'avais tant poursuivis, traqué par l'armée française et les fellaghas réunis, j'ai contemplé l'écroulement de 6 ans de pacification ..."



Powered by Gallery v1 RSS